31 janvier 2013

Goma - RD Congo : Des matériels professionnels remis aux jeunes formés en métiers

La Représentante du Ministère des Affaires Sociales, Mme Salumu Katunda, a procédé aux cérémonies des remises des brevets, des matériels et des équipements essentiels de base (kits de réinsertion) aux 203 jeunes (74 garçons et 129 filles), de 14 à 18 ans, formés en métiers, très vulnérables dont certains sont sortis des forces et groupes armés.

Constituant une de catégories les plus vulnérables, ces jeunes désœuvrés ont été formés en : mécanique, coupe couture, menuiserie et coiffure par l’ONG congolaise Children’s Voice dans ses trois centres d’encadrement des enfants : celui de Virunga, de Bujovu et le tout récent Centre de Kibati.

L’objectif de Children’s Voice est de soutenir des jeunes en situation d’exclusion sociale, de les accompagner et de les aider à atteindre une autonomie financière jusqu’au stade du développement durable. 

Pendeza Ndiseka, une de ces 129 filles qui ont été formées en coupe couture, est fière de sa formation. « Quand j’ai quitté les Maï-Maï (un des groupes armés opérant à l’est de la RDC qu’elle a quitté déjà enceinte), je me suis fait engager comme domestique dans une famille de Goma. Maintenant que je suis formée et que j’ai bénéficié de ces matériels, ceci me servira pour bien réaliser mon métier de couture. Je vais tout faire pour rendre un bon service à mes clients et gagner de l’argent pour moi et mon enfant. »

Mulindangabo Anti, formé en mécanique, dit que grâce à cette formation, il vient d’être embauché au garage Pax où il a fait son stage de performance. « La formation reçue au centre Children’s Voice est un salut pour moi. Même si je n’ai pas eu la chance d’aller à l’école, par manque de parents, je vais gagner ma vie grâce à cette formation et par ce travail, avoir une vie meilleure. Je vais travailler dur pour un développement durable de mes frères et sœur. »

En remettant ces matériels essentiels, Children’s Voice et ses partenaires estiment contribuer à l’épanouissement et à l’amélioration des conditions de vie d’une jeunesse exposée en permanence aux risques d’égarement, de maltraitance, d’enrôlement dans les groupes armés, d’exploitation et des violations graves des droits humains.

Une visite des stands d’exposition (d’activités et produits des jeunes) a été effectuée au début de la manifestation, partant des ateliers de coupe-couture et broderie, au salon de coiffure, en passant par l’atelier de mécanique, l’atelier de menuiserie, le dispensaire, l’hôtellerie, le rattrapage scolaire des enfants ainsi que le stand d’alphabétisation des personnes jeunes et adultes.

Children’s Voice a aussi un programme de rattrapage scolaire pour les orphelins et autres enfants vulnérables (OEV) qui n’ont pas été à l’école ou l’ont abandonnée suite aux conflits armés de la région.

Dans son approche d’assistance multisectorielle aux OEV à travers les programmes précités, il appuie également des familles d’accueil de ces enfants, en microcrédits afin de relever leur pouvoir d’achat et leur capacité à prendre en charge ces enfants vulnérables dont ils ont la charge. Ces familles tirent profit de différentes activités génératrices de revenus (AGR) pour lesquelles elles bénéficient également d’un accompagnement technique de Children’s Voice.

Jeannot KASSA
Communication officer
Children’s Voice

Aucun commentaire:


Children’s Voice, Goma, RDC - http://children-voice.org « Protéger l’enfant à tout prix »