27 décembre 2012

Goma-RDC : Damien Gugliermina dans nos cœur pour toujours !

Il y a de cela trois ans que notre ami Damien Gugliermina est parti. C’était le 1er septembre 2008 dans un crash d’avion de la compagnie Air Serv, à l’Est de la République Démocratique du Congo.

Avec un don de sa mère Odile et de ses amis, l’idée était venue de construire une salle de classe en sa mémoire pour aider les enfants les plus vulnérables victimes de guerre et de conflits armés à l’Est de la RDC pour leur offrir une éducation de base. Au début c’était une salle de classe. Ensuite les amis de Goma ont donné leur contribution.

Les enfants du centre Bujovu tenant la photo de Damien
"Damien est vraiment parmi nous. Chaque matin nous nous rangeons devant lui avant d’entrer en classe. À la recréation nous jouons devant lui. Il sourit beaucoup", raconte Rafiki du 2e Niveau. "Quand je suis triste, juste le regarder, il me console", ajoute Sarah du 3e Niveau.

Actuellement le bâtiment a deux salles de classe en haut qui abritent le rattrapage scolaire des enfants de 11 à 15 ans. En bas, c’est l’infirmerie d’un côté et l’autre côté la salle de couture et d’alphabétisation des adolescentes.

les enfants du centre Bujovu devant le batiment Damien
Le bâtiment Damien Gugliermina est à Bujovu, un des trois centres de Children’s Voice à Goma et sur le territoire de Nyiragongo. Il a été détruit par la récente guerre de Goma. La toiture, les murs et les vitres ont été atteints. Bujovu et le centre Kibati ont été détruits et pillés. Seul le centre Virunga a été épargné.

Des adolescentes en formation en coupe et couture
Children’s Voice encadre actuellement 1260 enfants. Ceux ayant encore l’âge scolaire (de 9 à 14 ans) ont un programme national de rattrapage scolaire au niveau primaire et secondaire. Ceux-là, ayant 15 à 17 ans, apprennent le métier dont la mécanique, menuiserie, couture, coiffure, hôtellerie et tricotage, selon leur choix. Parmi ces enfants qui apprennent le métier, la plupart ne savent ni lire ni écrire. Ils ont des séances d’alphabétisation.

Nous remercions tous ceux qui ont contribué à la construction du bâtiment Damien qui permet, chaque année, de donner une éducation de base à plus de 100 enfants.

Novembre 2012

Christine Musaidizi
Children’s Voice
Goma, RD Congo

Children’s Voice, Goma, RDC - http://children-voice.org « Protéger l’enfant à tout prix »