07 décembre 2011

Goma, DR Congo: Ladies embark on mechanics


Mechanics has always been considered as a tough job for man only. "It is hard, and requires a lot of dynamism and will". It's a dirty work. There is oil, grease, it feels gasoline. "I do not think that it is for ladies", said Musafiri, a mechanic in Goma.

On this photo, Desanges repairs a truck engine.
Since 2008, Children's Voice added mechanics on its program of vocational training to disadvantaged and/or vulnerable adolescents from 15 to 17 years at Virunga center in Goma to empower them for a better future. 750 Young people were trained in carpentry, sewing, embroidery, knitting and cooking, 150 in mechanics, three girls in 2010 season: Desanges Fatuma, Merveille and Salima respectively 17, 16 and 15 years on this photo.
On this picture, a vocational training in mechanics at Children’s Voice center
At the end of training, youth go to garages. We went to Jambo Safari to meet Desanges, one of the 3 girls.
Under a truck, she said: "Sure it is ladies are rare in garages". Most of them avoid thi domain. TMK Company which has a large garage in Goma has a woman as garage manager. It is a good job, indeed. I like it so much. It is not so hard. We have to be determined and to face life. I would like to be a chief of garage. I invite girls from Goma town to learn mechanics, to work hard and not to stay dependent forever ".
Jambo Safari Company is one of Children's Voice donors who contributed in 2006 by cement bags to build the fence of Virunga center at Goma, in which Desanges was trained in mechanics with many others young people. Once again, by generosity, Jambo Safari contributes to empower youth from Goma town.
Here, Desanges repairs a breakdown truck

Novembre 2011
Christine Musaidizi

06 décembre 2011

Goma, RD Congo : Des femmes se lancent dans la mécanique!

La mécanique a toujours été considérée comme un métier pour le sexe masculin. « Il est dur, et demande beaucoup de dynamisme et de volonté. C’est un travail sale. Il y a de l’huile partout, de graisse, ça sent de l’essence. Je ne crois pas que ça soit fait pour les femmes », dit Musafiri, un mécanicien de la ville de Goma.

Depuis 2008, Children’s Voice a ajouté la mécanique sur son programme de formation des adolescents de 15 à 17 ans au centre Virunga de Goma visant à leur garantir une autonomie financière dans l’avenir. Sur 750 jeunes formés en différents métiers dont la menuiserie, la couture, la broderie, tricotage et hôtellerie, 150 ont été formés en mécanique, trois filles faisant partie de la saison 2010 : Desanges Fatuma, Merveille et Salima Aluma respectivement de 17, 16 et 15 ans sur cette photo.
Formation pratique en mécanique au centre d’encadrement Children’s Voice à Virunga

A la fin de la formation, les jeunes se sont lancés dans des garages de la ville. Nous sommes allé à la rencontre de Desanges, l’une des filles qui travaille actuellement au garage Jambo Safari.

« Il est vrai que les femmes sont rares dans des garages. C’est un domaine que beaucoup de femmes évitent. La société TMK qui a un grand garage à Goma a un chef de garage femme. C’est un beau métier pourtant, moi je l’adore. Ce n’est pas aussi dur que ça, il faut se battre. Je veux un jour être chef de garage aussi. J’invite les filles de Goma à faire la même chose au lieu de rester éternellement dépendantes» : dit Desanges en dessous d’un camion qu’elle répare.

Notons que, Jambo Safari est l’un des bienfaiteurs de Children’s Voice qui avaient contribué en sacs de ciment en 2006 pour la construction du mur de clôture de son centre de Virunga à Goma où Desanges a été formée en mécanique. Et voila que grâce à sa générosité, il vient d’engager une jeune formée dans ce centre qu’il a soutenu.

Novembre 2011
Christine Musaidizi

Children’s Voice, Goma, RDC - http://children-voice.org « Protéger l’enfant à tout prix »