15 août 2009

Rencontre avec Hillary Clinton à Goma

La protection de la femme et de l’enfant
au centre des discussions


Table ronde avec les associations des femmes
Après sa rencontre de ce mardi 11 août 2009 avec le Président Kabila, la Secrétaire d’État américaine a visité le camp des déplacés de Mugunga à une dizaine de km de Goma.
Dans l’après midi, elle s’est rendue à l’hôpital Heal Africa, spécialisé dans la prise en charge des femmes violées, où elle a eu un huis clos avec des victimes de violence sexuelle. Juste après, Mme Hillary Clinton a eu une table ronde avec des organisations féminines de la Société Civile du Nord et du Sud-Kivu, parmi lesquelles Children’s Voice. La question de la protection de la femme et de l’enfant était au centre de cette rencontre.

La sécurité et la paix, l’impunité et la corruption, l’éducation insuffisante des enfants et des jeunes ont été désignés comme étant les principaux défis à relever dans le pays pour pouvoir lutter contre les violences sexuelles qui rongent cette région déjà meurtrie par une succession des guerres et des conflits armés.
Pour Children’s Voice, le renforcement de l’éducation et la lutte contre l’ignorance du peuple serait une des solutions pour éradiquer les violences sexuelles (cf. ci-dessous notre intervention à la table ronde avec Mme Clinton).

Madame la Secrétaire d’État américaine a annoncé la création prochaine d’un corps de Police Féminine pour protéger les civils enfants et femmes à l’Est de la RDC.
Cette mesure répondrait à la préoccupation du Comité de Suivi de la Justice pour Mineurs du Nord-Kivu qui a fait un plaidoyer, il y a quelques semaines, pour que le Commandant de la Police Nationale Congolaise affecte des officiers de police femmes à la protection des enfants en conflit avec la loi. Ce serait une solution pour mettre fin aux exactions et mauvais traitements dont ils sont victimes lors de leur arrestation et détention.
Children’s Voice




Intervention de Children’s Voice à la table ronde avec Mme Hillary Clinton
Par Christine Musaidizi, Coordinator, Children’s Voice, Goma, DR Congo (en bleu sur la photo)

Madam Secretary of State,

Actually, Democratic Republic of Congo needs peace and security. Peace and security will come back. But this country is confronted to other challenges. The main one is education.

People without education have a worse future. Children are the future of this country. Since people are moving from villages to villages, children are not going at school as well.

Some where Children’s Voice has activities in teaching children from streets and orphans, only 5% were been at school because of war and school fees which are paid by parents. In another area, 95% of the populations know neither to read nor to write.

Most of children and young persons recruited in army and armed groups have not been at school. If any effort is undertaken now to instruct young people, they will return to the bush and fight again because they have learned nothing else to do. Then the peace and security will be imperilled.

Many cases of rape and sexual violence are done with atrocities, others in ignorance from victims and perpetrators. Laws are approved, people do not know what is their rights.

To banish sexual violence, peace and security are extremely needed. To educate people is one of strategies.

Madam Secretary of State, to assist children especial in education is to help a country. In the new partnership with DRC, please do not forget education.
Be blessed.


- Revue de presse

Children’s Voice, Goma, RDC - http://children-voice.org « Protéger l’enfant à tout prix »