31 mars 2009

Réconciliation avec le Maire de Goma

Visite du maire de Goma aux enfants
des rues de Virunga


Goma-RD. Congo : Le maire de la ville de Goma est venu remettre des brevets à 75 jeunes pour clôturer la fin de leur formation professionnelle au centre Virunga de Children’s Voice. Cette formation est offerte à des adolescents désœuvrés, trop grands pour être déscolarisés, en vue de réduire la délinquance des enfants dans les rues de la ville. Elle leur assure un avenir meilleur par leur auto-prise en charge économique.

Cérémonie de clôture des formations
Les jeunes couturières exposent leurs productions
à l'occasion de la visite du maire.

Le maire de Goma
Le maire de la ville remet les brevets.


Children’s Voice a deux centres d’accueil qui assurent la prise en charge de 760 orphelins et autres enfants vulnérables (OEV) : le centre de Virunga et celui de Bujovu portent tous deux le nom du quartier.
Les principales activités dans ces 2 centres sont :
  1. La réinsertion scolaire, avec un programme de rattrapage scolaire pour les enfants ayant encore l’âge scolaire ;
  2. Pour ceux ayant dépassé l’âge, une réinsertion professionnelle en couture, en menuiserie, en mécanique, en hôtellerie, en broderie et en tricotage, suivie d’une réinsertion communautaire ;
  3. La prise en charge médicale par l’infirmerie du centre et un système de mutuelle de santé dans un hôpital le plus proche des centres ;
  4. Un encadrement psychosocial avec des réunions cliniques hebdomadaires ;
  5. Le suivi des enfants dans des familles d’accueil ;
  6. L’appui en activité génératrice de revenu aux familles d’accueil, pour garantir le bon traitement des enfants qui leur sont confiés ;
  7. Un service de prise en charge et de protection contre le VIH SIDA.

Extrait du message du Maire de la ville de Goma :
« Je suis très heureux d’être ici pour accompagner ces enfants qui sont prêts à affronter la vie car ils y sont préparés. Je suis venu les soutenir et les encourager. Je ne suis pas contre les enfants, comme certains le pensent, par contre je combats leur vie dans les rues. La place des enfants est auprès des familles et des centres d’encadrement comme celui-ci pour que leur avenir soit assuré […] »

Le maire faisait allusion à sa polémique récente avec les Agences de protection de l’enfance. Depuis décembre 2008, il y a eu dans la ville de Goma une chasse aux enfants de la rue par la police sur son instruction. Ces enfants ont été amenés à Kinyogote à environ 15 km de la ville dans des conditions déplorables. Le but était de se débarrasser de ces enfants et de leur petite délinquance, sujet récurrent de plaintes, pour « laisser les habitants bien passer les fêtes du nouvel An ».

Cette action a été qualifiée d’inadmissible par l’ensemble des Agences de protection de l’enfant, dont Children’s Voice. Presque 2/3 des enfants avaient pris le risque de regagner la ville à la nage et un s’était noyé.
Ainsi donc, ce 21 mars 2009, la remise des brevets à ces enfants dont la plupart étaient des enfants de la rue avant d’être accueillis chez nous, il y a six mois, a été un premier signe de réconciliation entre le maire de la ville, les enfants et Children’s Voice.
Children’s Voice
Mars 2009

Documents
Loi sur la protection de l’Enfant du 10 janvier 2009, publiée au Journal Offciel de R.D. Congo, le 12 janiver 2009 J.O. : 20 pages à télécharger en deux parties : [PDF p. 1-10, 700 Ko] et [PDF p. 9-20, 764 Ko]

Aucun commentaire:


Children’s Voice, Goma, RDC - http://children-voice.org « Protéger l’enfant à tout prix »