03 mai 2008

Réinsertion des premiers jeunes de Virunga

Soixante adolescents sortent formés de Virunga



Le Centre Virunga remet ce jour à la communauté 60 adolescents qui viennent de finir leur formation en métier (menuiserie et couture) pour une réinsertion professionnelle.

Le Comité des parents et l’équipe de CVC’est un événement pour la population du quartier pauvre de Virunga à Goma où est implanté notre centre premier d’accueil ouvert en 2006. Une première session de formation s’est achevée au bout de six mois et nous sommes heureux de rendre maintenant à leur communauté qui nous les avait confiés ces enfants convenablement formés à un petit métier qui doit leur permettre de se débrouiller de façon autonome.

Pour préparer le retour des jeunes dans leur quartier, nous avons organisé le samedi 26 avril une journée de travail avec les autorités de base (chefs de quartier et d’avenue), le Comité des parents et des familles d’accueil de ces jeunes et l’équipe de CV sur le thème « Comment garantir la réinsertion communautaire des jeunes dans leur vie professionnelle ? ». L’enjeu était d’obtenir l’implication de la communauté pour ce qui concerne la sécurité et l’installation des jeunes dans leur nouvelle profession.

Ouverture de la journée de rencontreLa réunion a été très productive. C’était magnifique de voir la bonne volonté des adultes et leurs soucis de faire le mieux qu’ils pourraient pour réussir cette étape suivante de la réinsertion de leurs jeunes.

La discussion générale a permis de convenir que les 60 bénéficiaires seront regroupés en sept groupes de solidarité qu’il faudrait installer dans les quartiers en atelier et organiser. Il faudra ensuite les appuyer avec un kit de démarrage, sécuriser leur matériel, assurer un accompagnement et un suivi et renforcer au besoin leur capacité, et les aider à trouver des débouchés. Après un travail en groupe par quartier, la réunion s’est terminée par l’accord suivant :

DiscussionLa communauté s’est engagée à donner des lieux dans les quartiers pour installer les ateliers, à sécuriser les installations et le matériel, à soutenir les jeunes dans leur nouveau travail, et enfin à les aider à trouver des clients et des débouchés pour écouler leurs produits.

Children’s Voice s’est engagée de son côté à construire les ateliers de travail, à équiper les jeunes avec un kit de démarrage, à leur rendre visite et à les réunir régulièrement en groupes pour assurer leur suivi et accompagnement. Au besoin, nous pourrons aussi renforcer leur capacité au moment ou cela s’avérera nécessaire.

Les deux parties se réuniront de temps en temps pour un échange sur le suivi de cet accord. Les photos de cette intéressante journée seront un bon souvenir pour tous.
Children’s Voice,
(Par e-mail du 28-04-2008)


- L’album photo sur Picasa



- Autres articles en rapport

Aucun commentaire:


Children’s Voice, Goma, RDC - http://children-voice.org « Protéger l’enfant à tout prix »