04 avril 2008

Nouvelle étape vers la paix dans les Kivu

Lancement de la Commission Technique
Mixte Paix et Sécurité




La commission mixte, autrement connue sous le nom de « Programme Amani » est la suite de la conférence sur la paix, la sécurité et le développement des provinces du Nord et du Sud-Kivu du 6 au 23 janvier 2008 qui avait abouti à un acte d’engagement de tous les belligérants en conflit dans cette partie Est de la RDC. Son installation est la deuxième étape du processus de paix pour les Kivu.

Après la phase des négociations, arrive la phase des réalisations, au grand soulagement des populations. Pour saluer cet événement historique, nous avons repris ici avec son accord et avec nos remerciements l’essentiel d’un article de Délion Kimbulungu Lumpu sur amanileo.org — Crédit photo : amanileo.org.


La cérémonie officielle
La cérémonieDevant de nombreux ambassadeurs des pays membres de l’ONU, en présence du représentant des États-Unis et sous la présidence du Ministre d’État en charge de l’Intérieur, les groupes armés signataires des Actes d’engagement de Goma ont été invités ce jeudi 3 avril 2008 à prendre part à la première session ordinaire de la Commission Technique Mixte Paix et Sécurité.

Le Coordonnateur national du Programme AMANI, l’Abbé Apollinaire MUHOLONGU MALUMALU a exhorté les uns et les autres à œuvrer dans l’intérêt des populations du Nord-Kivu et du Sud-Kivu longtemps meurtries par les conflits. Il a précisé que, plus que les autres commissions prévues qui allaient aussi commencer à travailler, la Commission Technique Mixte Paix et Sécurité présente un enjeu majeur dont le résultat devrait permettre le retour rapide de la paix et de la sécurité dans les provinces du Kivu.

Le Vice-amiral Didier ETUMBA, Coprésident de la nouvelle commission, a transmis les remerciements du Gouvernement aux personnalités présentes représentant la Communauté Internationale dont la mobilisation a été jugée inestimable. Il a appelé les différents groupes armés à faire en sorte que la RDC serve d’exemple aux efforts de résolution des conflits.


L’Union Européenne dénonce la « folie des hommes en armes »
Les émissaires étrangersL’Ambassadeur de France, Monsieur Prévot, a eu des propos durs à l’endroit de ceux qui continuent à commettre des exactions, tueries, viols, rackets et à entretenir des foyers de tension dans les zones du Nord et du Sud-Kivu. Pour le diplomate français, cette situation doit cesser « car le monde n’accepte plus que des hommes soient livrés à la barbarie de la part d’autres hommes, surtout de leurs frères ».


1 million de dollars pour le Programme AMANI
Alan DossLe Représentant Spécial du secrétaire Général des Nations Unies, Monsieur Alan DOSS, reconnaissant les avancées constatées sur la voie de la paix à travers le Programme AMANI, a annoncé une contribution supplémentaire de la Communauté Internationale d’un million de dollars pour soutenir l’effort de paix en cours. Il a indiqué que les nations du monde gardaient les yeux braqués sur la partie Est de la RDC, attendant de voir la preuve de la volonté réelle des Congolais de s’entendre et de vivre ensemble.
L’envoyé spécial du Gouvernement américain, Monsieur SHORTLY, a réaffirmé son soutien au processus de paix, et le Ministre d’État en charge de l’Intérieur, Décentralisation et sécurité, Monsieur Dennis Kalume Numbi a décrit la sortie d’une crise profonde qui a détruit non seulement les infrastructures provinciales, mais aussi les rapports entre les communautés, avec l’État et qui longtemps privé les populations de la région de leurs droits à la vie. Il a transmis à tous les participants les félicitations du Chef de l’État pour leur prise de responsabilité dans le Programme AMANI.
Résumé de l’article de Délion Kimbulungu Lumpu
sur amanileo.org (cf. le premier lien ci-dessous)


Pour plus d’information

Aucun commentaire:


Children’s Voice, Goma, RDC - http://children-voice.org « Protéger l’enfant à tout prix »