25 février 2008

Le développement du Centre Virunga

Premiers effets du projet
OEV/Unicef 2007-2008

(Extrait du rapport intermédiaire)


Depuis le 1er novembre 2007 et jusqu’au 30 avril 2008, le centre Virunga qui encadre 330 orphelins et enfants vulnérables (OEV) bénéficie d’un financement de l’Unicef dans le cadre d’un programme intitulé : « Appui à l’encadrement psychosocial et réinsertion scolaire des enfants orphelins et autres enfants vulnérables de la ville de Goma ».

Dès l’ouverture du centre en octobre 2006, nous avons progressivement organisé en priorité la remise à niveau scolaire des enfants. Ils sont groupés en trois niveaux comprenant deux classes de niveau 1, une classe de niveau 2 et une classe de niveau 3 qui les prépare à l’examen du TENAFEP (Test National de Fin de l’Éducation Primaire). Une cinquième classe, de maternelle, accueille les enfants d’âge préscolaire.

Grâce au financement de l’Unicef, l’accueil des enfants a pu être nettement amélioré et ils en ressentent un grand soulagement.

Sur le plan de l’équipement, deux nouveaux ateliers ont été créés pour offrir une formation professionnelle aux enfants ayant dépassé l’âge scolaire. Un atelier de couture et l’autre de menuiserie leur donnent une meilleure chance de préparer leur avenir en apprenant ces métiers. Deux salles en sheeting et une autre en dur qui était restée inachevée ont été réhabilitées, et des pupitres ont été installés dans les classes (auparavant, les enfants écrivaient sur leurs genoux).

Sur le plan de l’encadrement des enfants, ils ont tous été équipés d’un kit scolaire et ces OEV qui avaient des habits en lambeau et qui marchaient en majorité pieds nus ou avec de vieux souliers ramassés dans des poubelles, ont aussi reçu un kit d’uniforme et des souliers ketches. Ils sont très contents de porter l’uniforme national des élèves. Ceux du niveau 3 sont les plus heureux. Ils ne seront plus marginalisés au moment de l’examen du TENAFEP, et ils se sentent maintenant les égaux des autres élèves des écoles publiques et privées.
Nous vous présentons ci-dessous une sélection de photos qui illustrent toutes ces évolutions des activités du Centre.



Pour être complet, signalons qu’il nous reste un problème majeur à résoudre à Virunga avec les latrines. Les 330 enfants, filles et garçons, utilisent un seul w.-c., ce qui les expose à des risques importants. La construction d’une installation correcte n’ayant pas pu être prise en charge dans le cadre de ce projet, nous continuons à rechercher activement le budget nécessaire.

Nous témoignons ici de notre reconnaissance à l’UNICEF pour tous les progrès déjà accomplis grâce au lancement de ce projet sur six mois.

Children’s Voice

Aucun commentaire:


Children’s Voice, Goma, RDC - http://children-voice.org « Protéger l’enfant à tout prix »