18 janvier 2008

Des interventions sur le sort des enfants

Les interventions sur le sort des enfants dans les Kivu se poursuivent à la Conférence pour la paix (5)



La conférence en est à son dixième jour de travail dans la ville de Goma. Des questions sensibles ont été abordées, parfois dans des débats houleux qui ont pris des journées entières.

Pour être beaucoup plus efficace et faire passer le message de défense des enfants à tous les niveaux de la conférence, les représentants des APE (les Agences de protection des Enfants) ont pris part dans plusieurs travaux.


À l’Atelier du Nord-Kivu
Jeannot Kasa et Faida Mwangilwa • Le jeune Jeannot Kasa du Parlement d’enfants a participé à la commission Humanitaire, dans la sous-commission « Problème de protection des civils, violence sexuelle, privation de liberté, assistance aux déplacés et famille d’accueil, protection de l’enfance ».
• Juvénal Munubo de la Caritas (Justice et Paix) a pris part à la commission Paix dans la sous-commission « Gestion des conflits ».
• Christine Musaidizi de Children’s Voice et Telesphore Kanyamulera de la Monuc/Child Protection ont travaillé avec « les forces négatives étrangers et groupes armés incontrôlés ».
• Francesca Morandini de l’Unicef a été dans « Problème d’accès aux services de base : santé, école, eau, assainissement »

À l’Atelier du Sud-Kivu
Les participants écoutant les exposés en pleinère• Willy Kikungu de l’UEPNDDR/Bukavu a travaillé avec les groupes armés du Sud-Kivu.
• Fernando Katamba de FSH/Bukavu dans Humanitaire et sous commission « Problème de protection des civils, violence sexuelle, privation de liberté, assistance aux déplacés et famille d’accueil, protection de l’enfance ».
• Anna Paola Favero de Monuc/Child Protection Bukavu a fourni et distribue la documentation sur les instruments juridiques de protection des enfants.


Dans les travaux en sous-commission qui ont duré deux jours, la question des enfants a donc été évoquée et des pistes de solution ont été proposées par les APE.

Aujourd’hui, les Grands ateliers du Nord-Kivu et du Sud-Kivu ont été réunis en pleinière et plusieurs recommandations des APE ont été adoptées après la présentation de la commission Humanitaire. C’est le cas de l’acte d’engagement des forces et groupés armés de libérer sans condition tous les enfants et ne plus les recruter.

Nos autres recommandations seront présentées à la pleinière de demain dans les commissions Paix, Sécurité et Développement.

Children’Voice, Goma



Légende de la première photo :
Jeannot Kasa après son exposé (assis). À ses côtés, debout, Madame Faida Mwangilwa, ancien Ministre de la Condition Femme et Famille pendant la Transition, parlant du travail des enfants du Parlement des enfants de Goma.


Liens UTILES
Notre page spéciale sur la Conférence
• Le site Internet « officiel » de la Conférence : amanileo.org


Nos documents de travail préparés pour la Conférence
Liste des violations des droits de l'enfant dans les Kivu [PDF 93 Ko, 4 p.]
Mémorandum avec propositions de résolutions et d'engagements à signer par toutes les parties concernées [PDF 235 Ko, 11 p.]
Présentation aux participants à la conférence [PDF 200 Ko, 10 p.]


Revue de presse des 16-18 janvier 2008
• AFP (FR) – Des dizaines de civils tués, les belligérants s'incriminent
• Allafrica - La conférence poursuit ses débats en sous-commissions
• MSF (FR) - Le choléra et la malnutrition viennent s’ajouter à la souffrance des populations
• Allafrica - Goma, la crainte d'un échec
• Allafrica - Conférence sur la paix : Où sont les femmes ?
• Centre des nouvelles de l’ONU - La question de l'amnistie divise les participants

Aucun commentaire:


Children’s Voice, Goma, RDC - http://children-voice.org « Protéger l’enfant à tout prix »