24 janvier 2008

Fin de la Conférence sur les Kivu

Signature d'un accord de paix qui protégera les enfants (7)



Signature de l’acte d’engagement, une cérémonie émouvante
Un des nombreux signatairesIl était 16 h 40 de ce mercredi 23 janvier 2008 quand la première signature a été apposée sur l’acte d’engagement du Gouvernement Congolais avec les groupes et forces armées des provinces du Nord-Kivu et du Sud-Kivu en la présence du chef de l’État Joseph Kabila Kabange.

Pour renforcer l’accord et prendre en témoin toutes les souches de la population kivutienne, d’autres personnalités ont signé cet accord de paix, de sécurité et de réconciliation. C’est le cas des chefs coutumiers, de la société civile, des confessions religieuses et du secteur privé, la Fédération Économique Congolaise.

Les facilitateurs internationaux qui ont signé l’accord sont : les Nations Unies, l’Union Européenne, les États-Unis d’Amérique, l’Union Africaine et la Conférence Internationale sur la région des Grands Lacs (africains).

Applaudissements



Satisfaction des APE :
le message sur les enfants a été signé dans l’acte d’engagement

Il faut avouer que la conférence n’avait pas été prévue pour traiter la question des enfants. Cela nous a été plusieurs fois répété par l’équipe du Bureau et c’est la raison pour laquelle l’accès n’a pas été facile.
Toutefois, le président de la conférence Monsieur l’Abbé Malumalu nous a fait la faveur d’accepter le représentant du Parlement des enfants et ceux des Agences de protection de l’enfance (APE). Le plaidoyer, la sensibilisation, la vulgarisation des droits de l’enfant ont alors pu être menés activement pendant les travaux des commissions et des sous-commissions, et lors des échanges et des rencontres avec les protagonistes.
Le résultat est grand, les revendications des APE sont retenues et reprises dans l’acte d’engagement signé. C’est une lueur d’espoir pour les enfants des deux Kivu et du pays tout entier.


Rappel de nos recommandations :
Notre objectif était d’amener les acteurs à signer, avant la fin de la conférence, un acte d’engagement pour :
  • La cessation des combats
  • L’arrêt immédiat de recrutement,
  • La libération immédiate et sans condition de tous les enfants encore associés aux forces et groupes armés,
  • La libération des enfants capturés ou arrêtés pour espionnage, détenus en provinces ou transférés à Kinshasa et leur remise aux Agences de Protection de l’Enfant,
  • La libération des enfants détenus illégalement et la remise aux juges d’enfants de tous ceux présumés coupables d’infraction,
  • La protection des enfants dans les zones de conflits,
  • Le retour rapide et la réinstallation des déplacés,
  • Le retour dans le bref délai des Congolais réfugiés dans les pays voisins et leur réinstallation,
  • Le respect de droits de l’enfant.

Un Comité Technique de Suivi sera mis en place
L’accord de principes est déjà là. Le chronogramme de réalisation proposé par les APE sera certainement pris en compte par le Comité Technique de Suivi, tellement l’engagement a été fort dans les messages de tous.

Au nom des APE, nous adressons nos remerciements aux organisateurs de la conférence sur la Paix, la Sécurité et le Développement dans les provinces du Nord et du Sud-Kivu.

Children’s Voice



Liens UTILES
•Notre page spéciale sur la Conférence http://children-voice.org./pdf-documents/conf-paix-012008/ape_presentation-conf-paix.html">
•Le site Internet « officiel » de la Conférence : amanileo.org http://www.amanileo.org

Documents officiels
— Acte d’engagement pour le Nord-Kivu [PDF lourd : 1,9 Mo, 10 p.]
— Acte d’engagement pour le Sud-Kivu [PDF lourd : 2,1 Mo, 11 p.]
— Rapport final des travaux [PDF lourd : 852 Ko, 17 p.]

Nos documents de travail préparés pour la Conférence
Liste des violations des droits de l'enfant dans les Kivu
Mémorandum avec propositions de résolutions et d'engagements
Présentation aux participants à la conférence

Revue de presse du 23-25 janvier 2008
— [23/01/08] Amanileo : Émouvante cérémonie de signature (avec les photos)
— [23/01/08h] Afrikarabia2 : Signature devant le Chef de l’Etat (photos)
— [23/01/08h] AFP : Engagement inédit des belligérants pour la paix au Kivu
— [24/01/08] Le Monde.fr : Des rebelles rwandais prêts à rentrer chez eux
— [25/01/08] Afrik.com : Réactions positives en RDC et à l’étranger
— [25/01/08] LeVif.be : RDC: demain, la paix au Kivu ?
— [25/01/08] TV5 Monde : Kouchner réaffirme en RDC l'"amitié" de Paris et l'appui à la "francophonie"

22 janvier 2008

La Conférence sur les Kivu se prolonge

La Conférence sur les Kivu n’a pas été clôturée ce mardi comme prévu (6)



La question des enfants a été rappelée
La grande plénière de ce mardi a bien commencé malgré un retard. Le texte de synthèse des travaux a été adopté moyennant des amendements dont celui du Député national Jean Luc Ernest Kyavirwa qui a fait remarquer que la question des enfants avait été oubliée dans cette synthèse alors qu’elle a été débattue et retenue par toutes les commissions.

Il a fait allusion à l’arrêt du recrutement et à la libération immédiate et sans conditions de tous les enfants associés aux forces et groupes armés (EAFGA).


L’attente de plus de 800 000 déplacés

La vie de plus de 800 000 déplacés est suspendue à la signature d’un acte d’engagement pour la paix des forces armées en présence. Suite à un certain malentendu sur la procédure et à un retard dans la production de la documentation à présenter, la plénière a été suspendue.

Entre-temps des rumeurs circulaient faisant allusion à un sérieux problème entre le gouvernement et les rebelles du CNDP (pro-Nkunda) qui ne s’accordaient plus. Mais aussi la tribune installée pour la clôture officielle par le président de la République présent à Goma depuis quelques jours est démontée.

Les travaux se sont pourtant bien déroulés. La signature des accords était attendue ce matin. Ça bloque dans les détails ! Des questions et des inquiétudes persistent. Espérons que la souffrance des populations interpellera encore une fois les protagonistes. Seule la flexibilité des uns et des autres apportera la paix et la sécurité dans la région.


Il y a encore de l’espoir

La fin de la conférence était prévue pour le 14 janvier, elle a été reportée au 21 puis au 22, puis au 23. Le Président de l’Assemblée Nationale et Porte-parole de la conférence a donné à la radio RTNC Goma un message rassurant (voir amanileo.org).

On attend la reprise des travaux.

Children’s Voice



Camps de déplacés de Mugunga (1)

Camps de déplacés de Mugunga (2)
Rappel de la situation dans les camps de « déplacés » de Mugunga,
à une dizaine de km de Goma

Diaporama



Liens utiles
Notre page spéciale sur la Conférence
Le site Internet officiel de la Conférence : amanileo.org
• [22/01/08] Un nouveau rapport de IRC (International Rescue Committee, fondé à l’initiative d’Albert Einstein pour aider les opposants à Adolf Hitler) établit un nouveau bilan pour les guerres de la RDC : 45 000 morts par mois et 5,4 millions de morts depuis 1998 [en anglais et en allemand]

Nos documents de travail préparés pour la Conférence
Liste des violations des droits de l'enfant dans les Kivu
Mémorandum avec propositions de résolutions et d'engagements, à signer par toutes les parties concernées
Présentation aux participants à la conférence

Revue de presse du 21-22 janvier 2008
• [22/01/08] Le Monde.fr : Les belligérants retardent la signature d'un accord
• [22/01/08h] Afrikarabia2 : Le statut de Nkunda bloque toujours
• [22/01/08] Le Monde.fr : Des désaccords menacent la signature de la trêve
• [22/01/08] AFP : blocages sérieux, clôture repoussée
• [22/01/08] AngolaPress : Cafouillages avant la clôture
• [21/01/08] Afrikarabia2 - La conférence de Goma s'achève... et après ?
• [21/01/08] Sifia - Une Conférence pour la paix très populaire

18 janvier 2008

Des interventions sur le sort des enfants

Les interventions sur le sort des enfants dans les Kivu se poursuivent à la Conférence pour la paix (5)



La conférence en est à son dixième jour de travail dans la ville de Goma. Des questions sensibles ont été abordées, parfois dans des débats houleux qui ont pris des journées entières.

Pour être beaucoup plus efficace et faire passer le message de défense des enfants à tous les niveaux de la conférence, les représentants des APE (les Agences de protection des Enfants) ont pris part dans plusieurs travaux.


À l’Atelier du Nord-Kivu
Jeannot Kasa et Faida Mwangilwa • Le jeune Jeannot Kasa du Parlement d’enfants a participé à la commission Humanitaire, dans la sous-commission « Problème de protection des civils, violence sexuelle, privation de liberté, assistance aux déplacés et famille d’accueil, protection de l’enfance ».
• Juvénal Munubo de la Caritas (Justice et Paix) a pris part à la commission Paix dans la sous-commission « Gestion des conflits ».
• Christine Musaidizi de Children’s Voice et Telesphore Kanyamulera de la Monuc/Child Protection ont travaillé avec « les forces négatives étrangers et groupes armés incontrôlés ».
• Francesca Morandini de l’Unicef a été dans « Problème d’accès aux services de base : santé, école, eau, assainissement »

À l’Atelier du Sud-Kivu
Les participants écoutant les exposés en pleinère• Willy Kikungu de l’UEPNDDR/Bukavu a travaillé avec les groupes armés du Sud-Kivu.
• Fernando Katamba de FSH/Bukavu dans Humanitaire et sous commission « Problème de protection des civils, violence sexuelle, privation de liberté, assistance aux déplacés et famille d’accueil, protection de l’enfance ».
• Anna Paola Favero de Monuc/Child Protection Bukavu a fourni et distribue la documentation sur les instruments juridiques de protection des enfants.


Dans les travaux en sous-commission qui ont duré deux jours, la question des enfants a donc été évoquée et des pistes de solution ont été proposées par les APE.

Aujourd’hui, les Grands ateliers du Nord-Kivu et du Sud-Kivu ont été réunis en pleinière et plusieurs recommandations des APE ont été adoptées après la présentation de la commission Humanitaire. C’est le cas de l’acte d’engagement des forces et groupés armés de libérer sans condition tous les enfants et ne plus les recruter.

Nos autres recommandations seront présentées à la pleinière de demain dans les commissions Paix, Sécurité et Développement.

Children’Voice, Goma



Légende de la première photo :
Jeannot Kasa après son exposé (assis). À ses côtés, debout, Madame Faida Mwangilwa, ancien Ministre de la Condition Femme et Famille pendant la Transition, parlant du travail des enfants du Parlement des enfants de Goma.


Liens UTILES
Notre page spéciale sur la Conférence
• Le site Internet « officiel » de la Conférence : amanileo.org


Nos documents de travail préparés pour la Conférence
Liste des violations des droits de l'enfant dans les Kivu [PDF 93 Ko, 4 p.]
Mémorandum avec propositions de résolutions et d'engagements à signer par toutes les parties concernées [PDF 235 Ko, 11 p.]
Présentation aux participants à la conférence [PDF 200 Ko, 10 p.]


Revue de presse des 16-18 janvier 2008
• AFP (FR) – Des dizaines de civils tués, les belligérants s'incriminent
• Allafrica - La conférence poursuit ses débats en sous-commissions
• MSF (FR) - Le choléra et la malnutrition viennent s’ajouter à la souffrance des populations
• Allafrica - Goma, la crainte d'un échec
• Allafrica - Conférence sur la paix : Où sont les femmes ?
• Centre des nouvelles de l’ONU - La question de l'amnistie divise les participants

16 janvier 2008

Les enfants écoutés à la Conférence sur la paix

Le représentant du Parlement des enfants invité à s’exprimer
à la Conférence sur la paix de Goma (4)


Tout notre temps est absorbé par la conférence. Rapidement, un peu de nos nouvelles.

Alan Doss, Représentant de l’ONU en RDCNous avons été honorés par la visite du nouveau Représentant spécial du Secrétaire Général de l’ONU en RDC et Chef de la MONUC, M. Alan Doss, qui nous a donné un message très intéressant que nous mettons en annexe. Il a exhorté les forces armées à libérer tous les enfants soldats, rejoignant ainsi les recommandations de la Commission de la protection de l’Enfance et des Agences de protection de l’enfance (APE).

Hier la conférence avait été partagée en deux grands ateliers : un pour chacune des provinces du Nord-Kivu et du Sud-Kivu. Dans chacun, des commissions et des sous-commissions ont été créées. Aujourd’hui les APE présentes à la Conférence se sont partagé les sous-commissions de travail avec le même message à transmettre.

La Conférence est divisée en deux grands ateliersCe matin, l’enfant Jeannot Kasa du Parlement des enfants a présenté notre mémorandum dans deux sous-commissions de la commission Humanitaire et Social : Protection des civils et Accès aux services de base (voir la liste ci-dessous).

Demain, nous espérons qu’il pourra s’exprimer demain dans la commission Sécurité, sous-commission Problématique des forces négatives étrangères et groupes armés incontrôlés, DDRR et PNDDR (question des enfants soldats).


Liste des commissions

La commission PAIX, avec quatre sous-commissions :
  • Problématique identitaire et communautaire, rôle et responsabilité de l’État ;
  • Justice, discrimination ethnique, amnistie et mandat d’arrêt ;
  • Gestion des conflits, leçons a tirer, erreurs commises et omissions ;
  • Réconciliation.

La commission SÉCURITÉ, avec quatre sous-commissions :
  • Question de la réforme de sécurité : défense, justice, police et service de sécurité ;
  • Problématique des forces négatives étrangers et groupes armés incontrôlés, la DDRR et le PNDDR (question des enfants soldats) ;
  • Surveillance des frontières, prolifération des armes, sécurité collective et gestion de population ;
  • Questions spécifiques.

La commission DÉVELOPPEMENT, avec quatre sous-commissions :
  • Désenclavement, réhabilitation des infrastructures et aménagement du territoire, environnement et ressources naturelles ;
  • Mécanismes de financement ;
  • Plan de développement économique et social de la province ;
  • Gouvernance, développement humain et dimensions culturelles du développement.

Commission HUMANITAIRE ET SOCIAL, avec quatre sous-commissions :
  • Problème de protection des civils, violence sexuelle, privation de liberté, assistance aux déplacés et famille d’accueil, protection de l’enfance ;
  • Problème d’accès aux services de base : santé, école, eau, assainissement ;
  • Problèmes liés au retour et réintégration de déplacés et réfugiés ;
  • Prise en charge de problèmes sociaux : personnes vivant avec un handicap, personnes du troisième âge, alphabétisation et VIH/SIDA.
Children’s Voice


Liens UTILES
• Le discours d'Alan Doss [PDF 125 Ko, 2 p.]
Notre page spéciale sur la Conférence
• Le site Internet « officiel » de la Conférence : amanileo.org


Nos documents de travail préparés pour la Conférence
Liste des violations des droits de l'enfant dans les Kivu [PDF 93 Ko, 4 p.]
Mémorandum avec propositions de résolutions et d'engagements à signer par toutes les parties concernées [PDF 235 Ko, 11 p.]
Présentation aux participants à la conférence [PDF 200 Ko, 10 p.]


Revue de presse des 16 et 15 janvier 2008
• RTBF (BE) : RDC - Kabila et le chef de la Monuc pour dynamiser la conférence de paix
• Jeuneafrique.com - La conférence de paix au Kivu « doit réussir », selon le chef de la Monuc
• Le Monde (FR) - RDC : la conférence de paix au Kivu « doit réussir »(chef de la Monuc)
• ReliefWeb - RD Congo/Doss : Il est nécessaire de se dire les vérités sans tomber dans le piège de la haine interethnique
• ReliefWeb - RDC : Poursuite du déplacement des populations civiles malgré la conférence sur la paix
• ReliefWeb - RDC : les nouveaux déplacements, plus nombreux que les retours dans les Kivus
• AllAfrica - Congo-Kinshasa: Doss - Il est nécessaire de se dire les vérités sans tomber dans le piège de la haine interethnique
• AllAfrica - Congo-Kinshasa: Goma, voici les revendications du CNDP de Laurent Nkunda (Déclaration)
• AllAfrica - Congo-Kinshasa: Goma - l'amertume du Dr Balegamire (point de vue, mais révélateur des conflits en cours)
• RTBF - Congo : véritable terrorisme sexuel au Nord-Kivu (un incroyable commentaire de type colonial, à vérifier donc !)

12 janvier 2008

Les enfants acceptés à la Conférence de paix

Les enfants sont finalement invités à participer à la Conférence (3)


Nous sommes heureux de vous informer que notre lutte a abouti. Les enfants sont finalement pris en compte et leurs représentants invités à participer à la Conférence.

Avant-hier nous avons décroché six places pour la participation à la Conférence. Ce soir nous avons aussi obtenu un temps de parole. Nous allons pouvoir organiser une présentation de la situation des droits de l'enfant et de nos recommandations avec la participation de représentants enfants du Parlement des enfants de Goma.

Ci-joint nos documents de travail préparés pour la Conférence avec l’ensemble des APE, les Agences de protection de l’Enfance, dans le cadre de la Commission régionale de la Protection de l’enfance.
Children’s Voice


Liens UTILES
Notre page spéciale sur la Conférence
• Le site Internet « officiel » de la Conférence : amanileo.org


Nos documents de travail préparés pour la Conférence
Liste des violations des droits de l'enfant dans les Kivu [PDF 93 Ko, 4 p.]
Mémorandum avec propositions de résolutions et d'engagements à signer par toutes les parties concernées [PDF 235 Ko, 11 p.]
Présentation aux participants à la conférence [PDF 200 Ko, 10 p.]


Revue de presse du 12 janvier
Sur Amanileo.org

07 janvier 2008

Ouverture de la Conférence sur la paix

Ouverture de la conférence sur la Paix, la Sécurité et
le Développement des provinces du Nord-Kivu et du Sud-Kivu
Seuls les enfants sont pas représentés (2)


Une conférence sur la Paix, la Sécurité et le Développement des provinces du Nord-Kivu et du Sud-Kivu, a été ouverte officiellement ce dimanche 6 janvier 2008 à l’Université Libre des Pays des Grands Lacs à Goma.

Le Président Joseph Kabila, initiateur de la dite conférence était absent, de même que le général rebelle Laurent Nkunda, l’un des principaux acteurs du conflit dans la région, mais tous les protagonistes des conflits armés, y compris Nkunda, se sont faits représenter.


Ouverture de la Conférence pour la paix, Goma, 7 janvier 2008Photo prise par Children’s Voice à l’ouverture de la
conférence sur la paix le dimanche 06/1/2008


« Le temps de la paix a sonné. Nous venons chercher des mécanismes appropriés pour mettre fin à la guerre qui n’a plus de justification en République démocratique du Congo (RDC) après la mise en place des institutions démocratiquement élues à l’issue des scrutins de 2006 », a déclaré le président du bureau de la conférence, l’abbé Apollinaire Malu Malu.

La population de Goma espère que la conférence pourra mettre fin aux conflits de la région et apporter une paix durable.

Parmi les 600 participants de la conférence, toutes les couches de la population des deux provinces du Nord et Sud-Kivu sont représentées… À l’exception notable des Enfants et des Agences de Protection de l’Enfance.

Cependant, leur mémorandum a été apprécié comme apportant une grande contribution à la conférence. Le plaidoyer pour obtenir la participation de leurs représentants continue à tous les niveaux et pourrait aboutir. Dix personnes ont été proposées pour les deux provinces. La réponse est attendue ce soir.

Children’s Voice, 7 janvier 2007



Revue de presse

Children’s Voice, Goma, RDC - http://children-voice.org « Protéger l’enfant à tout prix »