18 septembre 2007

Un message des enfants

Merci beaucoup pour votre dernière contribution, plus encore tout le soutien moral, matériel et financier depuis l’an passé.

Voici un petit message rédigé à la demande des enfants.

Aux enfants de la France,

Nous vous saluons et espérons vous accueillir un jour dans notre pays, quand la situation sécuritaire s’améliorera, bien sûr.
Nous en avons encore l’espoir.

En Amérique ou en Europe, en France ou en République Démocratique du Congo, pauvres ou riches, les enfants sont les mêmes.
Ils aiment la paix et la stabilité.
Ils aiment dessiner, jouer, chanter et s’amuser.
Étudier, manger, être protégé, avoir une bonne santé sont des droits pour tous.

La seule différence entre vous et nous, c’est l’accès.
Ici, c’est la guerre et l’instabilité qui nous font obstacle, et c’est la misère !

Pourtant comme vous, nous avons des projets et des rêves.
Celui qui peut nous soutenir pour les réaliser, au moins en partie, pourra le faire selon ses possibilités et sa générosité.
Si vous ne pouvez pas, ce n’est pas grave, pensez à nous dans ce que vous entreprenez.
Nous ferons de même de notre côté.

Les enfants des centres Virunga et Bujovu

Children’s Voice
Goma, RDC


Note du webmaster
La RDC est l’un des pays les plus pauvres du monde. Moins de la moitié des enfants peuvent aller à l’école car elle est beaucoup trop chère. Au fond de ce pays, dans cette région de Goma en guerre depuis 15 ans, inaccessible entre les volcans et la forêt tropicale, les enfants sont exposés plus qu’ailleurs à la mortalité infantile, aux maladies, à la faim, aux guerriers qui veulent en faire des esclaves. Parmi ces enfants, ceux de Children’s Voice sont encore les plus pauvres. Alors, oui, on peut penser à eux et même leur écrire directement à l'adresse e-mail de CV !

Aucun commentaire:


Children’s Voice, Goma, RDC - http://children-voice.org « Protéger l’enfant à tout prix »