07 septembre 2007

La région est très dangereuse

La région est très dangereuse. La situation préoccupante. Parfois les habitants sont obligés de passer la nuit en dehors de leur maison. À certains moments, il y a des rues ou des quartiers à éviter. Surtout quand les combats semblent approcher la ville.

Hier matin, les femmes membres de Children’s Voice ont rencontré les autorités politiques et militaires pour dénoncer l’insécurité dans la ville de Goma et des arrestations arbitraires et mauvais traitement de certains élèves accusés de tort d’être des partisans des insurgés.

Un aspect de notre travail est de réveiller les autorités pour telle ou telle raison, mais aussi pour notre protection. Les conditions de travail sont difficiles, et parfois impossibles. Mais nous essayons de faire au mieux en sollicitant les autorités.

En même temps les agents de CV sillonnent des écoles pour l’insertion scolaire des orphelins et enfants très pauvres que notre centre ne peut pas prendre en charge pour une scolarisation gratuite, en ce moment ou le gouvernement a promis, pour la première fois, de prendre en charge les enseignants.

Ce soir nous rencontrons John Holmes, le coordonnateur humanitaire des Nations Unies. Espérons avoir des solutions sur certaines préoccupations.

Je file pour une réunion à OCHA.
Christine

Lien : Site de l’OCHA, le Bureau des Nations Unies pour la Coordination des Affaires Humanitaires (voir dans le menu à droite : Crise dans le Nord-Kivu)

Aucun commentaire:


Children’s Voice, Goma, RDC - http://children-voice.org « Protéger l’enfant à tout prix »